The Longest Journey

Développé par Funcom (1999)
PC

The Longest Journey est un grand jeu d’aventure classique en 3D, qui propose un récit riche et un gameplay accessible malgré son âge.

Le jeu met en vedette la très attachante April Ryan, une étudiante en arts qui, au cours de l’été 2209, se découvre la capacité de voyager entre les dimensions. April se retrouvera bien malgré elle au cœur d’un récit multi-dimensionnel aux proportions et aux implications épiques. The Longest Journey est le premier opus d’une trilogie conclue en 2017 – 18 ans plus tard – par le jeu d’aventure épisodique Dreamfall Chapters.

The Longest Journey est considéré comme un grand classique du genre, une oeuvre majestueuse ayant contribué à tenir en échec la mort annoncée des jeux d’aventure. Du début du 21ème siècle jusqu’à l’émergence des studios indépendants, de nombreux commentateurs ont pris pour acquis la mort des jeux d’aventure dits « point & click », un type de jeu qui connaît aujourd’hui un grand regain d’intérêt. Des studios comme Wadjet Eye, Daedalic Entertainment et Inkle ont repris le flambeau, mais ce sont peut-être les œuvres indémodables comme The Longest Journey, Myst ou Gabriel Knight qui ont permis au genre de tenir la route et de traverser la tempête.

longest6

Il appert que The Longest Journey mérite amplement son titre de classique, offrant un savant mélange de gameplay et de narration,  tous deux finement maîtrisés. Son écriture et ses dialogues, ses mécaniques, ainsi que ses environnements sonores et visuels contribuent à la composition d’une expérience de jeu hors du commun.

Le récit prend place entre deux mondes, l’un futuriste et rationnel, dominé par la science, l’autre mystique et fantastique, dominé par la magie. Des personnages riches et attachants peuplent ces deux univers et se révèlent à travers de longs et savoureux dialogues. Il faut être prêt à lire et écouter pour apprécier l’expérience, mais le résultat vaut l’effort, offrant deux univers vivants, colorés et habités par une panoplie de personnages crédibles et originaux.

April Ryan elle-même est une héroïne très intéressante et les tournures surprenantes de son aventure, jusqu’à sa conclusion déroutante et étrangement déchirante, nous amènent à développer une relation unique et intime avec elle. Le récit, finement tissé, se trouve quelque part à la jonction entre l’aventure humoristique, le drame politique et la quête initiatique.

Longest3

Résolument classiques, les mécaniques se renouvellent assez bien au fil du jeu. Les joueurs explorent différents environnements, récoltent des objets, les combinent et les utilisent pour résoudre différentes énigmes. Ces puzzles sont bien ancrés dans l’univers, quoique parfois obscurs, et certains proposent des mécaniques uniques comme la concoction de potions magiques ou la résolution de scènes de combat en un temps limité. Tout est bien fait, mais la difficulté des puzzles est parfois déroutante.

Le gameplay est simple et entièrement contrôlé par la souris. La touche Escape permet d’accélérer le mouvement du personnage en sautant une portion du déplacement, ce qui limite grandement le temps perdu en allers-retours. Malheureusement, l’interface accuse son âge et génère quelques frustrations: les clics de souris ne sont pas tous enregistrés et la fermeture du menu entraîne parfois un bug visuel désagréable (écran clignotant).

Les environnements eux-mêmes sont magnifiques et très détaillés, tant au niveau sonore que visuel. Leur qualité impressionnante participe à la construction d’un récit riche et plausible malgré son étrangeté. Un mot doit être dit sur le lettrage presque illisible du journal, qui en limite malheureusement l’accessibilité.

longest4

longest1

En conclusion, The Longest Journey est un excellent jeu d’aventure, au contenu unique et à l’ampleur impressionnante. Classique incontournable du genre, le jeu plaira surtout aux fans de science-fiction et de fantastique, aux junkies narratifs et aux chercheurs de sens.

+ Excellente écriture, récit original, mature et intime
+ Personnages nuancés et crédibles
+ Environnements sonores et visuels impressionnants
+ Gameplay classique aux mécaniques satisfaisantes
+ / – Peu d’indices et difficulté parfois élevée
– Bugs d’interface et lettrage obscur dans le journal

EXCELLENT si vous cherchez:
+ Une grande aventure classique
+ Un récit riche et engageant

À ÉVITER si vous cherchez:
Une dose égale d’action et de narration
Un gameplay qui s’éloigne des conventions

9.5/10 Shnapenn’s Choice
Révisé le 15 juillet 2020

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s