Transistor

Développé par Supergiant Games (2014)
iOS – Linux – macOS – PC – PS4 – Switch

Transistor est un jeu de stratégie cyberpunk qui questionne avec élégance les limites entre réel et virtuel.

Il s’agit du deuxième jeu réalisé par le développeur indépendant Supergiant Games, après son saisissant Bastion. Supergiant est reconnu pour sa capacité à composer des récits uniques, agrémentés d’un gameplay parfaitement intégré à l’univers de jeu. Transistor accomplit cet exploit avec le même aplomb que son prédécesseur.

Transistor se retrouve dans la catégorie des grandes œuvres ludiques pour plusieurs raisons, dont un gameplay tactique extrêmement maniable, une ambiance puissante et un récit touchant porté par une narration maîtrisée. S’ajoute à cela une trame sonore originale de grande qualité, ce qui en fait l’un des jeux les plus chaudement recommandés du Shnapenn’s Choice.

Le récit proposé nous amène dans la cité de Cloudbank, un lieu futuriste en mutation constante où des entités cybernétiques connues sous le nom de Process menacent la survie de la ville et de ses habitants. Bien que cette idée ne soit jamais confirmée, Cloudbank semble être une cité virtuelle, une simulation habitée par des intelligences artificielles menant des vies très proches des nôtres.

Plusieurs subtilités tendent vers cette conclusion, comme par exemple le fait que ses habitants choisissent des spécialisations de carrière telles l’architecture, la musique ou la politique, mais aussi l’empathie, les réflexes ou la perception, supposant un monde où l’interaction avec le réel n’est pas une nécessité de base mais plutôt un choix de carrière. Le jeu ne fait nulle part mention d’argent ou de pauvreté et les habitants ne semblent choisir ces spécialisations que pour modeler leur propre rôle dans la tapisserie sociale de Cloudbank. Assaillis par le Process, plusieurs personnages sont trouvés morts au fil du jeu, mais leur Trace (l’équivalent virtuel de leur âme?) peut être téléchargée par le joueur. Les habitants peuvent également voter pour déterminer le climat de la journée, et les quartiers menacés par le Process sont mis hors-ligne par les autorités.

À travers une narration extrêmement fine, le jeu nous propose donc un univers à la limite du réel et du virtuel, ne révélant jamais sa vraie nature malgré l’attachement fort ressenti envers ses personnages. Le joueur découvrira l’origine et le rôle du Process, qui échappe au contrôle de ses créateurs et menace l’existence même de la cité. Une magnifique histoire d’amour se dévoile également entre Red, l’héroïne du jeu, et son compagnon dont la conscience est téléchargée dans le Transistor. Sa finale grandiose porte un poids émotif que peu de jeux parviennent à transmettre.

transistor3

Au niveau du gameplay, Transistor propose une expérience unique et hautement modulable. L’héroïne du récit manie une arme appelée Transistor, qui lui permet de télécharger et d’entreposer la conscience des personnages qu’elle découvre. Chaque personnage téléchargé donne accès à une nouvelle capacité nommée Fonction, selon la spécialisation du personnage en question. Chaque fonction peut être utilisée comme action principale au combat ou comme amélioration d’une autre action.

Par exemple, la fonction Crash( ) est une attaque permettant de briser temporairement les défenses d’un adversaire, tandis que la fonction Jaunt( ) permet de se téléporter rapidement d’un point à un autre, en plus d’être la seule fonction utilisable lorsque le Transistor recharge son énergie. Selon le style de jeu qu’il souhaite développer, le joueur peut utiliser Jaunt améliorée par Crash, ce qui brisera temporairement les défenses de chaque ennemi traversé par son mouvement de téléportation. À l’inverse, il peut aussi utiliser Crash améliorée par Jaunt, ce qui lui permettra d’utiliser une action d’attaque durant les périodes de recharge d’énergie.

Avec près d’une quinzaine de fonctions différentes à sa disposition, chacune pouvant être liée à une autre pour des résultats différents, le joueur a donc accès à une quantité phénoménale de possibilités tactiques, lui permettant de renouveler sans cesse ses approches stratégiques. De plus, chaque fonction utilisée permet de débloquer des informations sur la vie du personnage associé à cette fonction, ce qui permet une exposition efficace des différents éléments d’intrigue du récit. Ainsi, le gameplay et la narration se retrouvent intimement liés, offrant une expérience de jeu satisfaisante à tous les niveaux.

Beaucoup d’autres choses pourraient être dites concernant Transistor, mais il est probablement préférable de vous laisser découvrir par vous-même cette œuvre hors du commun. L’ambiance et la trame sonore mériteraient à elles seules quelques paragraphes, mais elles ne sont au final qu’un glaçage de plus sur un gâteau déjà délicieux.

transistor5

+ Gameplay stratégique, évolutif et adaptable
+ Excellente trame sonore et voice acting envoûtant
+ Univers riche et intrigant
+ Touchante histoire d’amour cyber-futuriste
+ Exposition narrative parfaitement intégrée au gameplay

EXCELLENT si vous cherchez :
+ Un récit intrigant et subtil
+ Un gameplay encourageant l’expérimentation

À ÉVITER si vous cherchez :
Un jeu de pure action
Un récit simple et sans ambiguïtés

9.4 /10 Shnapenn’s Choice
Révisé le 18 juillet 2019

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s